Au décès, l’assurance-vie est transmise au conjoint, qui est désigné comme premier bénéficiaire. Si ce dernier ne perçoit pas le bénéfice du contrat, le capital revient au second bénéficiaire, les enfants.

Quel document pour recuperer une assurance vie ?

Quel document pour recuperer une assurance vie ?
© economictimes.com

Quel document pour réclamer une assurance vie ? Lire aussi : Comment mettre assurance sur moto.

  • une copie de l’acte de décès du souscripteur,
  • un formulaire de souscription au contrat d’assurance-vie (ou une déclaration sur l’honneur de perte de ce document),
  • photocopie de la carte d’identité ou du passeport.
  • à partir d’un compte bancaire.

Quels documents fournir pour bénéficier d’une assurance-vie ? Il peut s’agir : d’une copie de l’acte de décès du souscripteur, du bulletin de souscription au contrat d’assurance-vie (ou déclaration sous serment de perte de ce document), d’une photocopie de la carte d’identité ou du passeport ainsi que d’un RIB.

Combien de temps faut-il pour obtenir une assurance-vie après un décès? Depuis 2016, l’assureur doit, dans les 15 jours suivant la réception du certificat de décès, demander au bénéficiaire de fournir les documents nécessaires au règlement de l’assurance.

A découvrir aussi

Vidéo : Comment obtenir assurance vie après un décès

Articles en relation

Comment se passe la succession d’une assurance vie ?

Comment se passe la succession d'une assurance vie ?
© lhlic.com

L’assurance-vie est-elle soumise aux droits de succession ? Non, l’assurance-vie n’est pas soumise aux droits de succession. Sur le même sujet : Comment calculer assurance pret immobilier. Il bénéficie d’une fiscalité plus avantageuse qui dépend de plusieurs facteurs : la date de souscription du contrat, la date des versements et l’âge de l’assureur au moment des versements.

L’assurance-vie s’intègre-t-elle dans une succession? Non, l’assurance-vie n’est pas soumise aux droits de succession. Il bénéficie d’une fiscalité plus avantageuse qui dépend de plusieurs facteurs : la date de souscription du contrat, la date des versements et l’âge de l’assureur au moment des versements.

Qui sont les héritiers légaux de l’assurance vie ? En effet, dans ce cas, la clause bénéficiaire doit être mes « héritiers légaux », à savoir ses parents et sa fratrie éventuelle. L’enfant ne peut modifier la clause qu’à l’âge de la majorité.

Est-ce que l’assurance vie doit passer par le notaire ?

Est-ce que l'assurance vie doit passer par le notaire ?
© alea.care

Cas où l’assurance-vie doit être déclarée au notaire Lorsque les versements au contrat d’assurance-vie sont effectués après que le souscripteur ait atteint l’âge de 70 ans. Ceci pourrait vous intéresser : Accident sans assurance comment faire. Ils sont soumis aux droits de succession, et donc le notaire doit en être conscient, même si les montants concernés sont inférieurs à l’indemnité de 30 500 euros.

L’assurance-vie est-elle incluse dans la succession? Lorsqu’un bénéficiaire d’une assurance-vie perçoit le capital ou la rente prévu au contrat, ce transfert s’effectue « hors succession ». Ce principe signifie que ces sommes ne sont pas inscrites dans le patrimoine successoral qui sera partagé entre les héritiers du défunt.

Comment l’assurance-vie est-elle transférée? Pour transmettre votre patrimoine, un contrat d’assurance-vie comporte une « clause bénéficiaire ». Dans cette clause, vous êtes libre de désigner la ou les personnes qui recevront votre capital à votre décès. Les contrats prévoient des clauses « types » (généralement au profit du conjoint et, à défaut, des enfants, etc.).